Une saison 2020 remplie de défis pour la SOPFEU

(Photo SOPFEU)

La dernière saison de protection des forêts contre le feu s’est avérée exceptionnelle à bien des égards. En plus de devoir réinventer ses façons de faire en raison de la crise sanitaire, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a été confrontée à un plus grand nombre d’incendies qu’à l’habitude dans toutes les régions du Québec, à l’exception de l’Abitibi-Témiscamingue. Au cours de cette saison, des pompiers forestiers de la SOPFEU ont également été déployés en Australie et en Californie.

Au cours des derniers mois, la SOPFEU a combattu pas moins de 656 incendies, ayant affecté 61 519,6 hectares (ha) de forêt dans la Zone de protection intensive (ZPI). Ces données sont au-dessus de la moyenne des dix dernières années, qui est de 440 incendies pour 35 474,6 ha brûlés. La saison 2020 se rapproche de la situation printanière de 2012 où un total de 762 feux avaient été combattus pour l’ensemble de la saison.

L’évènement majeur dans la région, c’est l’incendie déclaré le 19 juin dans une tourbière de Rivière-Ouelle, qui a été officiellement éteint le vendredi 24 juillet. Le brasier, qui a brûlé 361,1 ha, a nécessité la mobilisation d’un grand nombre de pompiers forestiers du Québec et de l’Ontario, en plus des pompiers municipaux et de l’apport des agriculteurs locaux.

L’année 2020 a également été marquée par deux grandes premières pour la SOPFEU. Pour la toute première fois, l’organisation a déployé des sections de pompiers forestiers en Australie, au début de l’année, et dans l’État de la Californie au mois de septembre.