Un fuyard a été intercepté à la frontière N.-B.-Québec

Le conducteur d’un véhicule automobile qui a refusé de s’arrêter au poste de contrôle à la frontière du Nouveau-Brunswick et du Québec, vendredi, a plaidé coupable à pas moins de quatre accusations déposées contre lui en Cour provinciale à Edmundston lundi.

Clarence Cantwell a comparu par visioconférence. Une 2e comparution est prévue aujourd,hui (mardi), pour une audience de remise en liberté. Notons qu’il est accusé de voies de fait avec un véhicule à moteur, conduite dangereuse, refus de s’immobiliser et bris de liberté surveillée.

Lors de l’évènement en question survenu vendredi dernier, l’individu était au volant d’une voiture immatriculée en Colombie-Britannique. Il a été pris en chasse sur une dizaine de kilomètres. Son véhicule est entrée en collision avec un autre de la sécurité publique du Nouveau-Brunswick, ce qui a causé une perte de contrôle et une sortie de route. La cavale de l’homme s’est terminé sur le champ.