Tout est déconfiné, sauf les grands événements, les camps de vacances et les combats sportifs

Horacio Arruda affirme que les différents indicateurs épidémiologiques sont à la baisse depuis quelques semaines. C’est une baisse totale partout au Québec, même à Montréal. La situation est favorable.

Ça s’est bien passé dans les domaines déconfinés. Les entreprises ont fait preuve de rigueur et de sérieux.

Étant donné l’évolution de la pandémie et l’absence de problèmes suite au déconfinement des dernières semaines, on peut annoncer les dernières étapes conditionnelles pour l’été.

Au lieu de dire ce qui est ouvert, on parlera plutôt maintenant de ce qui demeure fermé.

Tous les secteurs peuvent reprendre leurs activités dès aujourd’hui, à l’exception des festivals et grands événements, des camps de vacances et des combats sportifs. Ces trois secteurs d’activités demeurent interdits.

Parmi ce qui peut ouvrir aujourd’hui, on retrouve: les parcs aquatiques, spas, bars, casinos, maisons de jeux et entreprises de services. Dans les entreprises de services, il faut privilégier le télétravail le plus possible. Pour tous les secteurs, les règles sanitaires devront être suivies.

Dans les bars, la clientèle devra être assise et à deux mètres de distance.

Le bilan sera désormais présenté sur une base hebdomodaire et non plus sur une base quotidienne.

Le respect des règles a sauvé des vies et les hôpitaux n’ont pas été débordés. Par contre, Dr Arruda est excessivement préoccupé par le relâchement actuel. Il faut absolument respecter la règle des deux mètres et porter le couvre-visage dans les commerces. Il est persuadé qu’il y aura une deuxième vague.