Simon Olivier nommé entraineur-chef du Blizzard

Simon Olivier, entraineur-chef du Blizzard d'Edmundston. (Photo de courtoisie)

La direction du Blizzard d’Edmundston a jeté son dévolu sur Simon Olivier au poste d’entraineur-chef de l’équipe.

Âgé de 50 ans, Olivier a connu une très belle carrière comme joueur dans plusieurs rangs professionnels en Amérique du Nord et en Allemagne. Il était un défenseur à caractère offensif et affectionnait le jeu robuste. Après sa carrière de joueur, il s’est consacré à différentes fonctions d’entraineur. Il a notamment été entraineur-adjoint des Tigres de Victoriaville de 2009-2010 à 2012-2013. Et il connait bien le hockey junior A pour avoir été le directeur général et l’entraineur-chef de l’Everest de la Côte-du-Sud (équipe située à Montmagny) lors des saisons 2018-2019 à 2020-2021
dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Il a été nommé entraineur-chef de l’année de la LHJAAAQ lors de sa première saison en poste avec l’Everest et finaliste deux fois comme directeur général de l’année.

« Le président du Blizzard, André Lebel, m’a approché pour me demander si j’étais intéressé pour le poste. J’imagine que mon nom figurait sur une liste. Je connais le directeur général, Steve MacPherson. Vous savez le hockey junior, c’est un petit monde. Beaucoup de gens se connaissent », a expliqué Simon Olivier lundi matin pendant qu’il était en direction d’Edmundston.

« Après un recul du hockey la dernière saison, j’ai accepté l’offre du Blizzard car, après avoir parlé au personnel hockey de l’équipe, j’ai réalisé que ma philosophie cadrait parfaitement avec l’orientation de la formation », a-t-il mentionné.

« Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur la grande expérience et le professionnalisme de Simon Olivier, a indiqué le président du Blizzard, André Lebel. Simon était au sommet de notre liste pour occuper le poste d’entraineur-chef. Il a obtenu beaucoup de succès partout où il a été entraineur et administrateur. Nous savons qu’il a une belle éthique de travail, qu’il exige de la rigueur parmi ses joueurs et qu’il sera un rassembleur. Le Blizzard est entre très bonnes mains avec Simon et son personnel d’entraineurs. »

Originaire de Lévis, au Québec, Simon Olivier est le père de l’attaquant Mathieu Olivier qui est passé des Prédateurs de Nashville aux Blue Jackets de Columbus de la LNH le 30 juin dernier. Mathieu a disputé 48 rencontres avec les Prédateurs depuis la saison 2019-2020. Phillip Danault (Kings de Los Angeles) et Yanni Gourde (Kraken de Seattle) sont deux joueurs que Simon Olivier a eu le privilège de côtoyer en tant qu’entraineur-adjoint avec Victoriaville dans la LHJMQ.

« Je connais un peu Edmundston car j’avais un beau-père originaire de Notre-Dame- du-Lac, situé à quelques kilomètres de la frontière du Nouveau-Brunswick », a-t-il souligné.

Bien qu’il soit trop tôt pour promettre mer et monde aux partisans du Blizzard, Simon Olivier sait que sa nouvelle équipe trimera dur à chaque partie. « Partout où j’ai passé comme entraineur, j’avais la même recette. Je demandais aux joueurs de se donner à fond à tous les matchs. La dimension humaine sera également très importante avec les joueurs. Et nos partisans mériteront le respect car ils sont très loyaux et nombreux à appuyer leur équipe », a déclaré Simon Olivier qui a mené l’Everest à un dossier de 52 victoires et 44 revers en deux campagnes.

Le nouvel entraîneur se mettra bientôt au bouleau avec le directeur général, l’équipe de recrutement et le personnel d’entraineurs du Blizzard en prévision du repêchage de la Ligue de hockey des Maritimes qui se tiendra en mode virtuel le vendredi 15 juillet. Le Blizzard aura le tout premier choix du repêchage.