Selon MétéoMédia, un hiver de tempêtes, mais court et confortable.

Trois choses à retenir selon MétéoMédia en prévision de la saison hivernale au Québec et dans la région, un hiver de tempêtes avec précipitations abondantes, un hiver confortable avec des températures au-dessus des normales et un hiver court car il s’installe tardivement pour se terminer plus tôt.

Pour les amateurs de sports de glisse, un couvert de neige installé tôt en saison permettra de profiter de ce que la province peut offrir. Ces activités extérieures seront particulièrement appréciées dans les secteurs au nord et à l’est de la grande région métropolitaine.

« En décembre, un régime d’hiver avec de la neige et des températures près des normales permettra à l’hiver de s’installer. Par la suite, tout indique qu’un patron de douceur va dominer en janvier et en février », commente André Monette, chef météorologue à MétéoMédia.

Presque toutes les régions du Québec connaîtront des températures au-dessus des normales cet hiver. Dans l’est de l’Amérique du Nord, un régime de douceur sera dominant tandis que le froid affligera l’Ouest canadien. Le régime de douceur prévu s’explique par un contexte atmosphérique dominant. En premier lieu, le phénomène La Niña favorise un apport de froid dans l’ouest de l’Amérique du Nord. De plus, La Belle Province profitera de températures majoritairement douces avec la présence d’eau chaude dans l’Atlantique. 

Avec un phénomène La Niña modéré bien installé pour une deuxième année consécutive, le Québec va se retrouver dans le corridor des dépressions. Un hiver 2021-2022 actif est à prévoir. Et si le nombre de tempêtes est à la hausse cette année, les mélanges de pluie, de neige et de verglas demeurent possibles. Selon la trajectoire qu’emprunteront les perturbations, la vallée du Saint-Laurent sera plus affectée par une variété de précipitations.

Tout indique que toutes les régions du Québec auront droit à un mercure au-dessus de la normale cet hiver. Seule l’Abitibi se rapprochera de ses normales.

Pour plus de détails voici une entrevue avec Bertin Ossonon, météorologue chez MétéoMédia.

Bertin Ossonon