Savoir Affaires | La 9e édition dédiée à l’entrepreneuriat maritime

Le recteur de l’UQAR, François Deschênes, en compagnie de la directrice de la Direction du soutien aux études et des bibliothèques de l’Université du Québec, Caroline Lessard, de la directrice générale de Technopole maritime du Québec, Marina Soubirou, et du représentant du Réseau Québec maritime et codirecteur de l’Institut France-Québec Maritime, le professeur Dominique Robert. (Photo : Stéphane Lizotte)

Du 5 au 10 mai prochain, la compétition entrepreneuriale Savoir Affaires se déroulera sous le thème L’innovation au cœur du maritime au campus de l’UQAR à Rimouski.

Pour la première fois dans l’histoire de Savoir Affaires, l’accent est entièrement dédié au secteur maritime québécois. Cette édition revêt une dimension panquébécoise, avec une touche internationale France-Québec, promettant une diversité d’idées et d’approches pour relever les défis de l’industrie maritime. Dominique Robert, codirecteur de l’Institut France-Québec Maritime et représentant du Réseau Québec maritime, assure que cette édition « contribuera au renforcement des collaborations ici au Québec et avec la France et facilitera le maillage entre une relève hautement qualifiée et les acteurs et actrices du secteur maritime ».

Savoir Affaires vise à exploiter le savoir pour stimuler l’innovation dans le monde des affaires. Cette édition maritime réunira une cinquantaine d’étudiants des cycles supérieurs et du postdoctorat, issus de 18 universités québécoises, d’universités françaises et antillaises, ainsi que de quelques collèges liés au domaine maritime. 

« Active depuis plus de 10 ans, Savoir Affaires a permis de créer 258 occasions d’affaires originales ainsi que plus de 200 emplois dans les régions du Québec visitées. L’UQ est heureuse de pouvoir innover avec ses partenaires du secteur maritime en proposant une formule renouvelée qui élargira considérablement la portée de l’initiative, au-delà de son réseau. »

Caroline Lessard, directrice de la Direction du soutien aux études et des bibliothèques à l’Université du Québec.

Une programmation variée

Accompagnés par des experts du secteur maritime, du développement économique et de l’entrepreneuriat, ces étudiants seront jumelés à des professionnels du milieu des affaires et de l’industrie maritime, tant du Québec que de la France. 

Au cours de cette compétition entrepreneuriale d’une semaine, ils seront chargés de concevoir en équipe des projets d’entreprises technologiques ou sociales, responsables et durables, autour de thématiques prioritaires pour le secteur maritime, telles que les bioressources et les biotechnologies, les technologies océaniques, les changements climatiques et l’environnement, ainsi que le transport et les zones industrialoportuaires.

« L’UQAR est très fière d’accueillir la 9e édition de cette compétition entrepreneuriale. Les enjeux du secteur maritime sont au cœur des préoccupations de notre université depuis sa création. Savoir Affaires permettra aux étudiantes et aux étudiants de faire preuve d’originalité et d’innovation et de lancer des idées pour faire face à ces enjeux et contribuer par la même occasion à la vitalité des régions desservies par l’UQAR et du Québec. » 

François Deschênes, recteur de l’Université du Québec à Rimouski.

Outre les sessions de travail en équipe, plusieurs activités de réseautage seront organisées tout au long de la semaine. À la clôture de cette édition rassemblant près de 200 participants, une trentaine de projets d’affaires novateurs seront présentés. Un comité de jury sélectionnera les six projets les plus prometteurs, qui recevront une récompense.

Les inscriptions sont ouvertes

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR), l’Université du Québec (UQ), le Technopole maritime du Québec (TMQ), le Réseau Québec maritime (RQM), et l’Institut France-Québec Maritime (IFQM) invitent les étudiants et les professionnels souhaitant participer à s’inscrire dès maintenant.

« Savoir Affaires Maritime sera au diapason avec la plus récente vision maritime du Québec (2021) voulant faire du Saint-Laurent un puissant vecteur de développement économique, social et environnemental au Québec, basé sur l’innovation, l’éducation de haut niveau et l’entrepreneuriat. »

Marina Soubirou, directrice générale du Technopole maritime du Québec.

Pour les étudiants : http://www.savoiraffaires.ca/uq/editions-savoir-affaires/2024-savoir-affaires-maritime/depot-de-candidature-des-personnes-etudiantes

Pour les professionnels : http://www.savoiraffaires.ca/uq/editions-savoir-affaires/2024-savoir-affaires-maritime/inscription-des-gens-daffaires-2024

Pour plus d’informations, visitez le site web officiel de Savoir Affaires : www.savoiraffaires.ca