Rivière-du-Loup s’occupera de ses eaux

Les élus de Rivière-du-Loup ont convenu de prendre en charge les opérations de traitement de l’eau potable et des eaux usées, assurées depuis 2010 au privé.

« Notre partenariat avec Aquatech nous a permis de maintenir une qualité exceptionnelle d’eau potable. Le temps est venu de revoir nos façons de faire. Dorénavant, les opérations de nos installations seront confiées à des employés qualifiés qui nous aideront à maintenir très haut nos standards de qualité », explique le maire, Mario Bastille.

En fait, la Ville de Rivière-du-Loup a l’intention de créer une équipe exclusivement dédiée à ce service, de manière à stabiliser les ressources humaines en place, consolider les connaissances acquises et uniformiser les pratiques. Certaines municipalités, comme Saint-Henri, ont fait le même constat il y a quelques années.

« La situation de plein emploi contribue partout au phénomène du roulement de personnel. Pour nous prémunir d’éventuels contrecoups, nous pensons qu’il est opportun de combler nous-mêmes des postes pour créer des emplois stables ici », précise le directeur du Service technique et de l’environnement, Gérald Tremblay. Le taux de roulement des employés de son service s’établit à moins de 3 %.

De plus, en consolidant les équipes de travail et en confiant leur supervision à la gestionnaire responsable des usines de traitement des eaux, la Ville veut aussi augmenter sa capacité à intervenir rapidement en cas de problèmes.

« On se dote d’une équipe d’impact qui saura agir rapidement et répondre aux exigences très élevées en matière d’approvisionnement en eau potable, mais aussi pour tout ce qui a trait à la gestion des eaux usées », explique la gestionnaire, Geneviève Pigeon.

Six employés, soit cinq opérateurs en assainissement des eaux ainsi qu’un électromécanicien responsable de l’entretien des équipements, seront embauchés en vue de la fin du contrat avec Aquatech, en mai.