Risques côtiers | Cinq régions s’unissent pour créer un Forum de discussions

Photo d'illustration tirée de Depositphotos

Par Benjamin Ducornait – Initiative de Journalisme Local

Le tout premier Forum interrégional sur les risques côtiers se déroulera les 30 et 31 mai 2024 à Rivière-du-Loup au Bas-Saint-Laurent et est organisé en collaboration avec les conseils régionaux de l’environnement (CRE) du Bas-Saint-Laurent, de Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale, de la Côte-Nord, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

C’est la première fois que les cinq régions s’unissent pour organiser un tel événement qui mobilisera des professionnels et des décideurs des cinq régions administratives.

Dans le contexte de changements climatiques et alors que les risques côtiers sont de plus en plus au cœur des préoccupations, ce Forum aura pour objectif de créer un lieu d’échange entre tous les acteurs concernés.

La coordinatrice du Forum, Julia Santos Silva, explique que le but de l’événement est de placer l’humain au centre de la question du risque côtier pour mieux en comprendre les enjeux : « On veut asseoir ensemble tous les acteurs pour voir comment on peut mieux accompagner les communautés. Il y a des enjeux de santé mentale, d’écoanxiété et ça fait partie des thématiques qui seront abordées. »

Mme Santos Silva croit que ce Forum de deux jours permettra définitivement de faire avancer les choses : « En réunissant tout le monde, on pense que les choses peuvent mieux bouger et plus vite. Dans certaines régions, il y a des exemples inspirants qui pourront servir à d’autres. Donc on veut amener tous les participants à parler de leur expérience pour voir comment on peut agir ».

Les élus, les MRC ou encore les acteurs socioéconomiques sont invités à participer en s’inscrivant via le site du conseil régional de l’environnement (CRE) du Bas-Saint-Laurent.

La réalisation de cet événement s’inscrit dans le cadre du projet Climat de changement qui vise à encourager la réduction des GES et à faciliter la résilience des communautés face aux changements climatiques. Il est soutenu financièrement par le gouvernement fédéral.