Québec solidaire veut mettre fin à la spéculation foncière des terres agricoles

Émilise Lessard-Therrien (Photo massnat.qc.ca)

Afin de protéger le garde-manger des Québécois et des Québécoises,  la porte-parole de Québec solidaire en matière d’agriculture, Émilise Lessard-Therrien, demande d’interdire l’acquisition des terres agricoles par des sociétés et fonds d’investissement privés. 

Elle souligne que les terres agricoles doivent servir aux agriculteurs et à l’agriculture, pas à la spéculation ou à construire des tours à condo.

Depuis 2010, des institutions financières comme la Banque Nationale ont acquis des milliers d’hectares de terres agricoles au Québec. Durant la même période, la valeur des terres agricoles a explosé.

Le cadre législatif actuel permet à des gros investisseurs d’acheter des terres agricoles, ce qui  met une pression énorme sur la valeur des terres et rend très difficile leur acquisition par la relève agricole qui souhaite démarrer des projets nourriciers et contribuer à l’autonomie alimentaire du Québec. 

L’interdiction proposée par Québec solidaire serait appliquée, par exemple, aux institutions financières comme la Banque Nationale, des fonds de placement ou à des sociétés immobilières, qu’elles soient québécoises ou étrangères. Le but est d’interdire l’achat de terres agricoles par des groupes d’investisseurs qui les achètent pour leurs rendements et faire fructifier leur argent.

La député Lessard-Therrien a interpellé le ministre de l’agriculture, André Lamontagne, mais sans grand succès.

Émilise Lessard-Therrien

Enfin, Québec solidaire demande également l’établissement d’un registre public particulier pour suivre de façon plus transparente les transactions foncières en zone agricole. Les données de ce registre comprendraient notamment les noms des acquéreurs et des vendeurs, le montant des transactions, l’emplacement et les numéros de lots et de cadastres. 

Émilise Lessard-Therrien était en entrevue mercredi à l’émission Info Plus sur les ondes de Plaisir 95,5 pour donner plus de détails sur ce sujet d’intérêt dans la région.

Entrevue Émilise Lessard-Therrien