Québec solidaire resserre ses troupes

Après la Coalition Avenir Québec qui a présenté sa candidate en vue de l’élection de l’automne, c’est au tour de Québec Solidaire de resserrer ses troupes.

L’organisation a choisi de préparer le terrain d’abord en s’assurant du support des partisans actuels et au renouvellement de cartes de membre. Selon nos sources, l’opération va bien.

« Le geste d’appui de devenir membre est vraiment significatifs pour notre association. Cela démontre l’appui réel pour les citoyens et citoyennes de notre territoire pour les valeurs et le travail de Québec solidaire », lit-on, ajoutant espérer qu’un jour un représentant de Québec Solidaire de Rivière-du-Loup-Témiscouata représente la circonscription à l’Assemblée nationale. Aucun nom de candidat n’a encore émergé.

La CAQ au travail

Pendant ce temps, la candidate de la CAQ, Amélie Dionne, une habituée dans les stratégies électorales, poursuit aussi sa préparation après une annonce en présence de François Legault. Mme Dionne compte sur l’appui de plusieurs maires des MRC de Rivière-du-Loup, du Témiscouata et des Basques, présents lors de l’annonce de sa candidature. Même le père de Mario Dumont, Paul-Aimé, ancien politicien et animateur à LCN, était présent pour l’assurer de son soutien.

Parti québécois

Le suspense persiste au Parti Québécois. Le candidat pressenti, Vincent Couture, n’a toujours pas officialisé son intention de briguer les suffrages.  Rejoint par Arsenal Média, il a affirmé qu’il n’avait encore aucune annonce à faire, ce qui laisse clairement présager qu’il réfléchit à poser sa candidature une seconde fois, lui qui avait perdu devant le caquiste Denis Tardif à la dernière élection.