Protéger le lac Témiscouata contre le myriophylle à épis

La Ville de Dégelis lance un appel aux riverains et aux plaisanciers afin de protéger le Lac Témiscouata contre le développement du myriophylle à épis.

Cette plante submergée forme des herbiers très denses et peut croître à des profondeurs allant de 1 à 6 mètres. Elle atteint la surface lorsqu’elle pousse à des profondeurs de moins de 5 mètres. Bien entendu, cette plante aquatique exotique envahissante peut représenter une sérieuse menace pour l’environnement du lac Témiscouata. Elle altère la composition des écosystèmes naturels et perturbe la biodiversité du lac. Sa prolifération a des répercussions négatives sur l’économie et la société, notamment en affectant le tourisme et la villégiature. Des activités récréatives comme la pêche, le canotage et la baignade peuvent être limitées par la présence ou l’infestation de cette plante.

Les autorités municipales rappellent que cette plante envahissante se propage d’un plan d’eau à un autre dans la grande majorité des cas par les embarcations. C’est pourquoi il est primordial pour les plaisanciers de bien nettoyer leur embarcation avant de changer de lacs.

La Ville de Dégelis aménagera d’ailleurs une station de lavage l’été prochain dans le stationnement du camping municipal.

De l’affichage sera également ajouté pour sensibiliser la population sur les moyens à prendre pour protéger le lac.