Mort d’une femme de 94 ans : des déficiences relevées à la RPA Maison Jonathan

Crédit photo : Résidences Québec

Le Bureau du coroner du Québec a relevé des déficiences au sein de la résidence privée pour aînés Maison Jonathan de Rivière-du-Loup, dans son rapport relativement au décès de Simone Pelletier, 94 ans, en décembre dernier, selon Radio-Canada.

La coroner Renée Roussel a déterminé que Mme Pelletier est décédée des suites d’une hypothermie après avoir quitté la résidence le 16 décembre 2020. La dame souffrait de troubles cognitifs, ce qui l’exposait à un risque d’errance et de sortie inapropriée de l’établissement, selon la coroner. Simone Pelletier avait été retrouvée sans vie dans un stationnement près de la résidence, plusieurs heures après être sortie.

Selon le permis de la résidence, la présence d’un surveillant toute la nuit n’était pas obligatoire, mais la personne en poste s’était endormie pendant quelques heures la nuit du 16 décembre. De plus, la dame connaissait le code de l’établissement pour sortir.

La coroner note que des corrections ont été apportées à la résidence Maison Jonathan suite à une enquête du CISSS du Bas-Saint-Laurent.