Mandat de grève unanime à la Traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon

Photo Facebook

La quarantaine de travailleurs et travailleuses qui opèrent la Traverse Rivière-du-Loup/Saint Siméon (section locale 15399) a rejeté hier (mercredi) l’offre dite « globale et finale » de l’employeur, une division de Clarke Inc. Du même souffle, les membres ont voté à l’unanimité un mandat pour exercer des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève illimitée, au moment jugé opportun.

Cette section locale des Métallos regroupe à la fois les travailleurs brevetés (officiers mécaniciens et de navigation) et non brevetés de la Traverse. Les principaux éléments en litige sont les salaires et les horaires de travail.

Le Tribunal administratif du travail a déterminé récemment qu’il n’était pas obligatoire de maintenir des services essentiels en cas de grève. C’est donc dire que si une grève était déclenchée, les activités de la Traverse seraient interrompues.

Toutefois, le représentant syndical des Métallos, Luc Laberge précise  « Si ça peut rassurer les citoyens et les vacanciers, un préavis de 7 jours doit être donné avant le déclenchement d’une grève. Il n’y aura pas de surprise pour les usagers. Souhaitons que l’employeur saisisse l’occasion, au cours des prochaines rencontres de négociation, de donner un coup de barre dans les conditions de travail »