L’UQAR obtient pour une 4e fois le titre d’université de l’année en recherche

Photo: uqar.ca

L’Université du Québec à Rimouski se démarque encore en recherche à l’échelle nationale. L’UQAR a été désignée l’université de l’année par la firme indépendante Research Infosource Inc. C’est la quatrième fois que ce titre lui est décerné parmi les universités de sa catégorie.

La firme Research Infosource a dévoilé la semaine dernière son classement annuel. Ce dernier présente la performance relative en recherche de l’ensemble des universités à travers le Canada en fonction de trois catégories : les universités offrant majoritairement des programmes de premier cycle, les universités généralistes sans faculté de médecine et les universités comportant une faculté de médecine.

Six critères figurent dans l’établissement du palmarès de Research Infosource Inc. Il s’agit du financement de la recherche en termes du montant total des octrois, du financement moyen par professeure et professeur, du financement moyen par étudiante et étudiant aux cycles supérieurs, du nombre total de publications dans des revues avec des comités de lecture, du nombre moyen de publications par professeure et professeur ainsi que du facteur d’impact des publications établi par l’Observatoire des sciences et des technologies.

Le recteur François Deschênes observe qu’il y a beaucoup d’efforts, de détermination et de collaborations derrière cette distinction. Les professeures et les professeurs de l’UQAR et leurs équipes se sont particulièrement démarqués sur les plans de l’intensité de la recherche, du financement global de la recherche et du financement moyen par les étudiantes et les étudiants à la maîtrise et au doctorat.

L’UQAR a obtenu le titre d’université de l’année en recherche parmi les universités de sa catégorie à quatre reprises, soit en 2011, en 2013, en 2021 et en 2022. « Le fait que l’UQAR se démarque année après année témoigne de la pertinence des travaux réalisés et de leur impact sur l’avancement des connaissances dans des domaines clés pour le Québec », indique la vice-rectrice à la formation et à la recherche, Dominique Marquis.

Les projets de recherche réalisés à l’UQAR s’inscrivent dans les trois grands secteurs reconnus, soit les sciences naturelles et le génie, les sciences humaines et sociales ainsi que les sciences de la santé. 

En plus d’être impliquée dans douze réseaux et regroupements de recherche interuniversitaire, l’UQAR est partenaire de plusieurs centres de recherche affiliés et compte plusieurs unités de recherche reconnues. Il s’agit de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER-UQAR), de quinze chaires de recherche, de quatre réseaux et regroupements de recherche interuniversitaire dont elle est gestionnaire, de neuf groupes et équipes de recherche ainsi que de deux centres d’expertise.

En complément, entrevue avec le doyen de la recherche à l’UQAR, Pietro-Luciano Buono.

Entrevue