Les Néo-Brunswickois sont appelés aux urnes pour choisir une 60e législature.

Les électeurs sont invités à choisir un nouveau gouvernement, quelques 21 mois après la formation du premier gouvernement minoritaire en un siècle au Nouveau-Brunswick.

À la dissolution de l’Assemblée législative, on comptait 20 députés du Parti progressiste-conservateur, 19 du Parti libéral en plus du président de la Chambre, trois députés de l’Alliance des gens, trois du Parti vert, et un député indépendant. Deux sièges étaient vacants.

Le premier ministre sortant, Blaine Higgs, chef du Parti progressiste-conservateur, a déclenché l’élection le 17 août, lançant ainsi une campagne électorale de 28 jours.

Les bureaux de vote sont ouverts lundi de 10 h à 20 h. L’heure limite pour le retour des bulletins de vote spéciaux est aussi 20 h.

En 2018, le taux de participation à l’élection provinciale au Nouveau-Brunswick s’est élevé à un peu plus de 67 %, en hausse de quelques points par rapport à la précédente