Les intervenants locaux de la traverse Bas-Saint-Laurent / Charlevoix seront rencontrés à l’hiver 2022

Traverse Rivière-du-Loup / Saint-Siméon (Photo de courtoisie)

Le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ), Stéphane Lafaut, a rencontré le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille, ainsi que la mairesse de Cacouna, Suzanne Réhaume, afin d’établir un premier contact officiel avec eux, venant tous les deux d’arriver à leur poste de maire.


L’un des objectifs de la rencontre était de leur faire part des prochaines étapes concernant le projet de lien fluvial entre le Bas-Saint-Laurent et Charlevoix.


C’est la Société québécoise des infrastructures (SQI) qui agit comme gestionnaire de projet dans ce dossier. Lors de ces rencontres, la STQ a rappelé que le projet est évalué à plus de 50 M$, donc il est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique, un processus neutre et rigoureux.


Les intervenants locaux seront rencontrés à l’hiver 2022. L’objectif de cette rencontre sera de documenter les besoins des acteurs locaux dans le cadre du projet. C’est de cette façon qu’ils comptent retenir la meilleure des options pour l’avenir de la traverse d’ici le printemps 2023.

Selon Mario Bastille, Rivière-du-Loup serait favori pour l’installation d’un port d’attache pour la traverse. Toutefois, la STQ ne veut pas se mentionner sur les propos du nouveau maire.