Les huit engagements de Myriam Lapointe-Gagnon de Québec Solidaire

Myriam Lapointe-Gagnon

Après avoir annoncé son engagement de proximité et de transparence aux électeurs de la circonscription Rivière-du-Loup–Témiscouata, la candidate de Québec solidaire, Myriam Lapointe-Gagnon, énonce ses six autres engagements électoraux. Ceux-ci concernent la pénurie de main-d’œuvre, l’inflation, le vieillissement de la population, la crise climatique, l’autonomie alimentaire, la sécurité, et l’accès aux réseaux cellulaire et internet.

Soulager la pénurie de main-d’œuvre

La candidate est convaincue que la pénurie de main-d’œuvre peut être apaisée par la création de places en garderie. « Une place en garderie, c’est un parent qui peut retourner sur le marché du travail », insiste Myriam Lapointe-Gagnon. Avec le modèle novateur de micro-CPE, Québec solidaire compte revaloriser et bonifier le réseau déjà fonctionnel des centres de la petite enfance en offrant rapidement 37 000 nouvelles places.

Soutenir les familles face à l’inflation

Afin de mieux soutenir les familles québécoises dans un contexte d’inflation, Québec solidaire souhaite faire baisser les factures en retirant la TVQ sur les biens essentiels.

Vieillir dans la dignité

QS s’engage à investir 750 millions de dollars additionnels par année pour revaloriser les CLSC et ainsi garantir le maintien des soins à domicile. 380 millions supplémentaires seront également injectés pour soutenir les personnes proches aidantes. Une meilleure offre de transport en commun est également dans les cartons pour favoriser l’autonomie des personnes vieillissantes.

Crise climatique

Myriam Lapointe-Gagnon considère que le prochain gouvernement devra avoir le courage de proposer des solutions concrètes pour la crise climatique. « Il faut agir dès maintenant et accompagner les entreprises et les  travailleurs et travailleuses. » La formation politique solidaire mise sur un investissement de 7 milliards « d’argent frais » pour financer son plan de réduction de 55 % des gaz à effet de serre. Une taxe de 15 % sur les véhicules ultra polluants sera également instaurée dans le but d’orienter les consommateurs vers des véhicules moins énergivores » , souligne madame Lapointe-Gagnon.

Autonomie alimentaire et économie locale

Pour nourrir les Québécoises et les Québécois avec des aliments sains, abordables et locaux, Québec solidaire s’engage à bonifier les programmes de soutien à une agriculture biologique et écologique de proximité. Le parti prévoit également la mise en place d’une politique d’achat alimentaire local dans le secteur public, incluant une cible de 70 % d’aliments locaux et de 50% de repas d’origine végétale.

Sécurisation de la 132

Myriam Lapointe-Gagnon s’engage à mener de front le projet de sécurisation de la route 132 précisément à la hauteur de Notre-Dame-des-Neiges et Trois-Pistoles.

Accès au réseau cellulaire et à internet

Québec solidaire propose de créer un bureau de projet responsable d’étudier la faisabilité d’instauration de Réseau-Québec, une société d’État responsable d’offrir une infrastructure publique pour Internet, à la manière du réseau d’électricité d’Hydro-Québec. Également, Québec solidaire s’oblige à rendre accessible un réseau cellulaire à moindre coût dans tout le Québec.

Transparence et proximité

Rappelons que Myriam Lapointe-Gagnon s’est engagée à une transparence et une proximité sans précédent si elle est élue le 3 octobre prochain. Désirant appliquer une politique humaniste combinant écoute et action, la candidate entend rendre le travail de député plus transparent par une série de gestes concrets. Elle s’engage notamment à visiter l’ensemble des 43 municipalités de la circonscription pour y tenir des séances consultatives.