Les 100 premiers jours d’Amélie Dionne

@Marc Larouche. Amélie Dionne en compagnie du ministre Pierre Fitzgibbon lors de l'annonce de l'aide à l'usine de biométhanisation.

Première femme députée de Rivière-du-Loup – Témiscouata (incluant Les Basques) en octobre, Amélie Dionne se dit fière de son bilan alors qu’elle s’apprête à compléter 100 jours de députation.

« Chaque jour me fait réaliser le grand privilège de faire partie des 125 députés du Québec qui représentent 8 millions de Québécois. Mais ce que je trouve encore plus gratifiant, c’est le bonheur de travailler au quotidien, avec mon équipe, à aider les citoyens et à contribuer à l’avancement des projets. J’ai réellement l’impression de faire une différence », dit-elle, ajoutant que le travail est bien entamé.

Engagement des 100 premiers jours

Amélie Dionne @Courtoisie

Lors de la campagne électorale, la députée s’était engagée à faire avancer le dossier de l’usine de biométhanisation. Québec confirmait cette semaine le versement de 500 000 $ à la SEMER afin de compléter la réalisation de son plan d’affaires.

Quant à la téléphonie cellulaire, selon elle, les trois MRC sont déjà à pied d’œuvre pour cartographier le réseau. « Le dossier des CPE avance bien et certains projets d’habitation en cours d’analyse au ministère ont été mis en priorité, notamment le Monastère Ste-Claire, le Domaine Trois-Pistoles, la Maison L’Aut’nid et Les Habitation économiques de Lac-des-Aigles », explique Mme Dionne.

L’aménagement de la dernière phase du Parc, l’augmentation de la capacité d’hébergement au Témiscouata pour en tirer tout le potentiel touristique et le développement du produit vélo sont sur sa table de travail. « Les rencontres ont débuté avec les acteurs du milieu », conclut-elle.

Club Appalaches

Sans prendre d’engagement formel, Amélie Dionne veut s’attaquer (elle aussi) au dossier complexe du Club des Appalaches et dit explorer toutes les avenues possibles pour dénouer l’impasse. « Je suis très sensible à la frustration des citoyens des Basques de ne pas pouvoir profiter pleinement de ce vaste territoire public. »

Finalement, en décembre, la députée Dionne annonçait des investissements plus de 3 millions $ afin d’assister les municipalités dans la planification, l’amélioration et le maintien des infrastructures du réseau routier local et municipal des municipalités de Biencourt, Saint-Clément et Saint-Juste-du-Lac.

En complément, voici notre entrevue avec la députée Dionne.