Le Syndicat des Métallos appuie Maxime Blanchette-Joncas

Yves Francois-Blanchet et Maxime Blanchette-Joncas (Photo de courtoisie)

Maxime Blanchette-Joncas, candidat du Bloc Québécois dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, se réjouit d’avoir reçu l’appui du Syndicat des Métallos lors d’une conférence de presse conjointe avec Yves-François Blanchet, le chef du Bloc Québécois ainsi que les candidats bloquistes de l’Est-du-Québec.

« Je perçois toute l’appréciation du travail effectué par le Bloc Québécois, entre autres dans le dossier des régimes de retraite et fonds de pension des travailleurs, grossièrement lésés de leurs économies en cas de faillite d’entreprise. Soyez assurés qu’à la reprise des travaux parlementaires, le Bloc entend revenir à la charge auprès du gouvernement, quel qu’il soit, avec un projet de loi similaire pour que le bas de laine des travailleurs soit considéré comme une créance prioritaire et soit protégé en cas de faillite d’entreprise. Il est inadmissible que ceux et celles qui ont donné les meilleures années de leur vie pour une entreprise voient leurs économies disparaître sous le coup d’une faillite. C’est un devoir moral de les protéger », a affirmé Yves-François Blanchet.

« Alors que la campagne est dans son dernier droit, je suis honoré de recevoir l’appui du Syndicat des Métallos et je mesure pleinement la responsabilité qui m’incombe en tant qu’élu. Comme le Bloc Québécois, les Métallos ont à cœur les conditions de travail des Québécois et se dévouent chaque jour, depuis leur fondation, à l’amélioration de celles-ci », a déclaré Maxime Blanchette-Joncas.

Composé de 60 000 hommes et femmes de toutes les régions québécoises, le Syndicat des Métallos est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Ses membres sont issus des secteurs du bois, des métaux, du ciment, de l’hôtellerie, de la restauration, du transport ferroviaire, des centres d’appels et de la manufacture.