Le premier engagement de Myriam Lapointe-Gagnon : Transparence et proximité

Myriam Lapointe-Gagnon

Myriam Lapointe-Gagnon, candidate de Québec solidaire dans la circonscription Rivière-du-Loup – Témiscouata,  annonce que son premier engagement envers les électrices et électeurs qu’elle souhaite représenter à l’Assemblée nationale à la suite des élections provinciales du 3 octobre prochain en serait un de transparence et de proximité.

« Je veux représenter la population de façon proactive, authentique et imputable. Je veux me  rendre disponible à la population et aussi faire connaître le travail du député. Il est important pour moi de redorer le visage de la politique qui a été énormément terni par le cynisme dans les dernières années », souligne madame Lapointe-Gagnon.

Désirant appliquer une politique humaniste combinant écoute et action, la candidate entend rendre le travail de député plus transparent par une série de gestes concrets. Tout d’abord, elle s’obligera à fournir un bilan annuel aux électeurs de son travail de députée. Ensuite, elle promet de tenir des consultations citoyennes sur les enjeux locaux. Finalement, avant la fin d’un premier mandat, Myriam Lapointe-Gagnon s’engage à visiter l’ensemble des 43 municipalités de la circonscription pour y tenir des séances consultatives.

La présence de Québec solidaire

Depuis le début de la campagne, le co-porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois s’est déjà arrêté à deux reprises dans la circonscription. Cette présence renouvelée démontre selon madame Lapointe-Gagnon, l’engagement du parti envers les citoyennes et citoyens d’ici. Elle ajoute que le parti Québec solidaire et ses propositions ancrées dans la réalité se révèlent être une vraie option dans l’est du Québec.

Se positionnant comme un parti de soins, la candidate rappelle que toutes les politiques, les propositions et les projets de Québec Solidaire ont comme mission de prendre soin des gens et de l’environnement.