Le député Maxime Blanchette-Joncas déplore le manque de bureaux de passeports dans le Bas-Saint-Laurent

Le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, déplore le manque de considération du gouvernement envers le Bas-Saint-Laurent à la suite de l’annonce de l’ouverture de quatre nouveaux bureaux des passeports par le fédéral.

Trois-Rivières et Pointe-Claire, sur l’île de Montréal, ont été jusqu’à maintenant les seules villes au Québec où un bureau des passeports a été confirmé depuis la crise des passeports.

Le député Blanchette-Joncas a indiqué par voie de communiqué, que son « bureau de circonscription a dû faire face à la détresse de citoyens à qui l’on apprenait que la seule façon d’avoir leur passeport à temps était de se rendre à Québec, le bureau le plus près. »

M. Blanchette-Joncas se demande « pourquoi on a oublié les gens du Bas-Saint-Laurent qui vivent à 200 ou même 300 kilomètres du bureau des passeports le plus près. » Selon lui, la ministre responsable de Service Canada Karina Gould et son équipe de fonctionnaires « ne semblent pas saisir la grandeur de notre territoire. »

L’ouverture de neuf ou dix autres bureaux des passeports devrait être confirmée prochainement. Le député entend « talonner la ministre d’ici là afin que Rimouski soit du nombre. »