Le député Harold LeBel appuie les revendications des organismes communautaires

Le député de Rimouski, Harold LeBel (Photo de courtoisie)

Le député de Rimouski à l’Assemblée nationale du Québec, Harold LeBel, réitère formellement son appui aux organismes communautaires de son milieu, qui feront la grève aujourd’hui (jeudi) pour réclamer davantage de budgets afin d’accomplir leurs missions respectives, primordiales pour notre région.


« J’ai été militant et travailleur dans les organismes communautaires au milieu des années 1980 et déjà nos groupes souffraient de sous-financement. La pandémie provoque une situation que je ne pensais jamais voir, la situation toujours précaire des groupes jumelés à un manque de main-d’œuvre qui sévit aussi chez eux, provoque ce qu’on pourrait appeler une “tempête parfaite”. Leurs effectifs s’essoufflent et s’épuisent et malheureusement, nombre de leurs employés partent pour trouver des conditions plus avantageuses ailleurs », déplore monsieur LeBel.

Le 1er février dernier, le député de Rimouski a déposé une question au feuilleton à ce propos. Le manque de main-d’œuvre frappe les ressources d’aide d’urgence, alors que certaines d’entre elles sont contraintes de suspendre des services pour une période indéterminée. La Table régionale des organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent rapporte que bon nombre d’organismes de la région connaissent d’importants défis en lien avec la pandémie et la rareté de main-d’œuvre.


« J’appuie les moyens de pression qui se déroulent cette semaine. Je réitère mon soutien solidaire aux organismes communautaires de ma circonscription et de ma région. La pression est forte depuis le début de la pandémie, notamment pour les services d’aide alimentaire, de secours aux victimes de violence et de soutien en santé mentale, et la fatigue s’est installée chez les travailleurs qui tiennent ces organismes à bout de bras », précise le député de Rimouski.