Le Blizzard lessive les Wildcats 7 à 1

Olivier Coulombe, Alex Arsenault et Jérémy Duguay se sont amusés comme larrons en foire vendredi soir à Berwick avec une récolte de quatre points chacun. Photos Percy Picard

Le Blizzard d’Edmundston n’a fait qu’une bouchée des Wildcats de Valley en l’emportant sans opposition réelle par la marque de 7 à 1, vendredi soir, dans une rencontre de la Ligue de hockey junior A des Maritimes (LHM) disputée devant 220 amateurs réunis au Kings Mutual Century Centre de Berwick, une petite localité bucolique réputée pour la culture des pommes.

Le trio Olivier Coulombe – Alex Arsenault – Jérémy Duguay en a fait voir de toutes les couleurs à la défensive des Wildcats. Ils ont récolté chacun quatre points, soit trois buts et une passe pour Coulombe, un but et trois passes pour Alex Arsenault et quatre passes pour Duguay.

Coulombe totalise maintenant 27 buts en seulement 20 parties. Il n’est qu’à deux buts du meneur de la LHM, Marc Richard, de Summerside qui, lui, a pris part à 31 matchs. Sa séquence avec au moins un point est maintenant à 20 parties. De plus, il a inscrit le but vainqueur vendredi, ce qui lui en donne huit pour un nouveau record d’équipe qu’il partageait avant la partie avec Alexandre Jacob (sept en 2017-2018).

Tim Porter (1b, 1p), Marco Martin (1g, 1p) et Patrick LeBlanc ont complété la marque pour le Blizzard (23-11-0-1) qui inscrivait une cinquième victoire d’affilée.

La faible réplique des Wildcats (16-16-3-1) est venue d’Ethan Landry qui a déjoué Samuel LeBlanc à l’aide d’une belle pièce de jeu à seulement 42 secondes du début du match. Par la suite, LeBlanc n’a jamais été menacé. De fait, le Blizzard a été sans pitié en dominant 44-16 dans la colonne des tirs. Le Blizzard a même dominé 23-3 dans les lancers en deuxième période. Les 16 tirs accordés par Edmundston étaient le plus faible total par une équipe locale contre le Blizzard depuis la saison 2017-2018.

Le Blizzard devra vite revenir sur terre à la suite de ce triomphe facile car il se mesurera à une équipe coriace samedi soir, les Bearcats de Truro, qui se sont complètement moqués des Western Capitals de Summerside, vendredi soir, avec un gain de 7 à 2. Comme le Blizzard, les Bearcats forment une puissance au pays et l’affrontement de samedi à Truro (19 h) sera un grand test pour les deux formations.