Le Bas-Saint-Laurent se mobilise pour le Plan Nature 2030

Allocution de Vincent Dufour, Président du Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent lors de la l'activité de mobilisation régionale du 26 octobre dernier.

Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) a orchestré le « Rendez-vous de la biodiversité : la consultation régionale », une initiative visant à discuter des priorités du Plan Nature 2030 du gouvernement du Québec. L’événement, qui s’est tenu le 26 octobre à Rimouski, a réuni plus de soixante représentants d’organisations diverses, tous animés par la volonté de préserver la biodiversité dans la région du Bas-Saint-Laurent.

L’élaboration du Plan Nature 2030 est le fruit d’une démarche consultative entreprise par le Ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP) dans l’ensemble des régions de la province. Les Conseils régionaux de l’environnement (CRE) ont été mandatés par le MELCCFP pour organiser ces consultations régionales. La consultation du Bas-Saint-Laurent, organisée par le CREBSL, a démontré l’engagement de la communauté envers la protection de la biodiversité et son désir de participer activement à la mise en œuvre d’actions concrètes.

Parallèlement aux consultations organisées par les CRE du Québec, une consultation en ligne destinée au grand public a été menée par le MELCCFP, du 27 septembre 2023 au 25 octobre 2023.

Atelier participatif lors de la rencontre du 26 octobre organisée par le CREBSL.

Une activité de mobilisation régionale

L’événement a débuté par une allocution de la ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Mme Maïté Blanchette-Vézina, suivie d’une présentation du portrait de la biodiversité régionale.

Quatre axes étaient présentés lors des ateliers :

— Axe 1 : Protéger et restaurer la biodiversité afin d’assurer la résilience des écosystèmes et bonifier l’accès des Québécois à la nature ;

— Axe 2 : Encourager les pratiques durables qui favorisent la biodiversité ;

— Axe 3 : Agir sur les facteurs indirects de la perte de biodiversité en faisant participer l’ensemble des acteurs à tous les niveaux ;

— Axe 4 : Collaborer avec les communautés autochtones et la société civile pour conserver la biodiversité.

Une contribution régionale aux enjeux environnementaux

Les participants ont eu l’occasion de discuter des cibles proposées par le gouvernement pour chacun de ces axes au cours d’ateliers participatifs. Ces échanges ont porté sur le choix des cibles, les moyens de les améliorer, leur mise en œuvre dans la région, et enfin, l’identification des acteurs clés pour leur réalisation. La consultation s’est conclue par une séance plénière au cours de laquelle les défis propres à la région et les priorités d’action et d’engagement ont été mis en avant.

« La mobilisation régionale est là. Ce que je retiens, c’est la demande d’un suivi au niveau régional particulièrement. On demande des actions concrètes ici maintenant, chez-nous. »

Marie-Hélène Ouellet D’Amours, Conseillère en environnement et développement durable, CREBSL

Cette programmation a permis aux participants de contribuer activement en partageant leurs idées, leurs préoccupations et leurs recommandations sur la manière de mettre en œuvre les cibles du Plan Nature 2030 à l’échelle du Bas-Saint-Laurent. Les résultats de cette journée seront transmis au ministère, et la version finale du Plan Nature 2030 est annoncée par le gouvernement en avril 2024.