L’assurance-emploi chez les gens malades: une nécessité selon Bernard Généreux et Jacques Gourde

Source: Bernard Généreux

Le député conservateur de la circonscription Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux a appuyé son collègue de Lévis, Jacques Gourde concernant son projet de loi C-215.

Ce nouveau projet de loi vise à augmenter à 52 semaines le nombre de temps d’admissibilité aux prestations d’assurance-emploi pour les Canadiens et Canadiennes souffrants de maladies graves comme le cancer. Jusqu’à maintenant, le gouvernement libéral de Justin Trudeau avait alloué entre 15 et 26 semaines en 2021.

Ainsi, ils remplissent tous deux un engagement conservateur présenté pour une première fois en 2018 et adopté le 19 mars 2021 lors du Congrès virtuel des conservateurs. Le député de la circonscription Montmagny-l’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup était d’accord avec le député de Lévis pour dire que les problèmes financiers engendrés par la maladie ne devraient pas être une source de stress chez les patients canadiens. Au contraire, cela ne devrait être le dernier de leurs soucis. Ils demandent ainsi au gouvernement fédéral d’être plus sensible aux malades pour qu’ils puissent prendre le temps de se soigner et de se remettre sur pied rapidement.

Le député conservateur Bernard Généreux, étant également entrepreneur, s’est avancé à dire qu’il serait prêt à assumer la cotisation additionnelle venant de l’employeur pour que les travailleurs et travailleuses puissent bénéficier de ce filet de sécurité dans l’éventualité où ils devraient faire face à la maladie.

Ils espèrent que le dossier sera examiné de près avant la réouverture de la session parlementaire en février 2022.