Lancement d’une nouvelle campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes

Photo Facebook du site 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes

Chaque année, du 25 novembre au 6 décembre, le Québec souligne les Journées d’action contre les violences faites aux femmes. Un moment privilégié pour dénoncer collectivement le caractère inacceptable de la violence fondée sur le sexe et redonner aux femmes le pouvoir de s’exprimer. Cette nouvelle édition se déroule sous le thème « Guérir pour transformer, transformer pour guérir : Déracinons la violence ».

Cette année, le CISSS du Bas-Saint-Laurent et les membres de la Table de concertation en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle de l’Est du territoire unissent leurs voix pour sensibiliser la population au phénomène des violences faites aux femmes.

Et dans le cadre d’une importante campagne de sensibilisation, publiée notamment sur le site internet et les réseaux sociaux du CISSS du Bas-Saint-Laurent mais également dans différents lieux publics, on espère que le tout contribuera à mettre en lumière différents mythes au sujet de la violence conjugale.

  • Mythe 1: À 23 ans, elle est à l’abri
  • Mythe 2: C’est elle qui a couru après
  • Mythe 3: À mon âge, je peux dormir tranquille
  • Mythe 4: L’agressivité est naturelle chez les hommes
  • Mythe 5: Elle pourrait facilement le quitter si elle le voulait
  • Mythe 6: La violence du conjoint fait partie de certaines cultures
  • Mythe 7: Il n’y a pas de violence dans les couples lesbiens


Ajoutons que le CISSS du Bas-Saint-Laurent travaille en étroite collaboration avec différents partenaires impliqués dans la lutte contre les violences faites aux femmes, tels le Centre-femmes de Rimouski, le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) et la Sûreté du Québec.

Du côté des statistiques, notons qu’au Québec, 88 % des personnes victimes d’agressions sexuelles sont des filles et des femmes; 95 % des victimes de proxénétisme et de traite de personnes sont des filles et des femmes; et les femmes représentent 76 % des victimes d’infractions contre la personne en contexte conjugal. Des chiffres qui parlent et qui portent à réflexion. (Source: ministère de la Sécurité publique)

Voici l’adresse du site web de la campagne : https://www.12joursdaction.com/