L’Alliance de l’Est se positionne dans 10 des 24 projets retenus dans l’appel d’offre d’énergie d’Hydro-Québec

L’Alliance de l’Est s’est placée en bonne position pour obtenir des projets dans le cadre de l’appels d’offres terminée jeudi dernier pour 300 mégawatts d’énergie de source éolienne et 480 mégawatts d’électricité de sources renouvelable.

Hydro-Québec a dévoilé jeudi après-midi les résultats des propositions reçues.

Au total, en combinant les projets déposés dans l’un des deux volets, 10 projets sur les 24 acceptés par la société d’État sont dans la mire de l’Alliance dont fait partie la Régie intermunicipale de l’énergie de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Six dossiers ont été soumis avec des partenaires privés dans le volet énergie éolienne : le Parc de la Madawaska en partenariat avec EDF situé à Dégelis et Saint-Jean-de-la-Lande, au Témiscouata, d’une capacité de 300 mégawatts ; celui de la Forêt Domaniale, toujours avec EDF dans la MRC de Montmagny, en Chaudière-Appalaches d’une puissance de 210 mégawatts ; le parc Matapédia avec Invenergy dans la MRC de Matapédia qui totalise 297 mégawatts ; Pohénégamook-Picard-Saint-Antonin avec Invenergy dans les MRC de Témiscouata et de Rivière-du-Loup d’un total de 297 mégawatts ; le parc Saint-Paul-de-Montminy avec Kruger dans la MRC de Montmagny d’une capacité de 204,6 mégawatts et le parc Vauban avec RES Canada dans les MRC de Témiscouata et du Kamouraska, au Bas-Saint-Laurent, de 300 mégawatts.  

Cinq des six l’ont également été dans le volet d’énergie renouvelable sous forme éolienne : ceux Matapédia et Madawaska en entente tripartite entre l’Alliance, les producteurs privés et Hydro-Québec avec les mêmes puissances dans ce partenariat annoncé lundi dernier.

Ceux de la Forêt Domaniale et Saint-Paul-de-Montminy y sont aussi avec la même capacité, tout comme celui de Pohénégamook-Picard-Saint-Antonin d’une puissance majorée à 349,8 mégawatts dans ce volet.

Selon le président de la Régie du Bas-Saint-Laurent, Michel Lagacé, l’Alliance peut récolter un maximum de 900 mégawatts dans le processus.

D’autres projets indépendants apparaissent dans la liste en Gaspésie : les Nations micmac de la Gaspésie proposent un volet 2 au parc Mesgi’g Ugju’s’n de 102 mégawatts dans la MRC d’Avignon dans les deux volets d’appels d’offres.

Hydro-Canomore propose une centrale hydraulique au fil de l’eau d’un mégawatt à Saint-Elzéar.

Hydro-Québec a reçu 27 propositions et en a retenu 24 pour un total de 4205 mégawatts.

La société d’État procédera à l’analyse et annoncera les résultats une fois le processus complété, ce qui pourrait aller en décembre prochain.

Une fois signés, les contrats devront être approuvés par la Régie de l’énergie et les promoteurs auront la responsabilité d’obtenir les autorisations et permis requis.

Les livraisons d’électricité doivent commencer au plus tard le 1er décembre 2026.   

*Collaboration Nelson Sergerie Arsenal Media Gaspésie