L’acériculture, la signature du Témiscouata

Crédit photo : Alain Tardif

Le 14 septembre dernier, le Conseil des maires de la MRC de Témiscouata a décidé de faire de l’acériculture la signature de la région. Ce choix s’inscrit parfaitement dans son Plan de développement de la zone agricole (PDZA) et ses objectifs stratégiques.

La prise de position de la MRC intervient également à un moment opportun puisque la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région, Marie-Eve Proulx, a fait l’annonce cette semaine de la création du créneau d’excellence en acériculture au Bas-Saint-Laurent.

La signature témiscouataine permet d’obtenir un financement annuel de 218 000$ du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Ce financement complémentera les actions du nouveau créneau, dans l’objectif de faire de la région une référence en matière d’innovation et de développement de l’acériculture au Québec.

« L’érable est un moteur de vitalisation pour notre région. Avec l’annonce de la signature de la MRC, la création d’un créneau d’excellence en acériculture au Bas-Saint-Laurent et les efforts constants des dernières années de tous les producteurs et des intervenants, nous avons dorénavant plus de moyens pour mettre en valeur ce secteur essentiel de notre économie », explique Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata.

L’industrie acéricole au Témiscouata permet de valoriser les terres publiques et privées, de créer de l’emploi et de redynamiser des municipalités entières. L’acériculture est présente dans chacune des dix-neuf municipalités de la MRC. Forts de plus de 300 entreprises productrices de sirop d’érable, la région a une opportunité de développement unique à mettre de l’avant. La MRC de Témiscouata sera en mesure d’aider davantage les entreprises acéricoles de son territoire à mettre de l’avant leur potentiel, grâce au fonds « Signature et innovation » du gouvernement du Québec.