La S.Q. dresse le bilan nautique de la saison estivale 2021

Dans le contexte de la pandémie, la popularité des sports nautiques a connu une augmentation au Québec. Les plans d’eau ont été fort achalandés au cours de la saison estivale 2021. Cette réalité a amené des enjeux de sécurité relativement à la cohabitation entre les différents types d’usagers des lacs et rivières. La patrouille nautique de la Sûreté du Québec, en collaboration avec ses partenaires Transport Canada, Nautisme Québec, La Garde Côtières ainsi que des équipes nautiques de différentes organisations policières du Québec, a su s’adapter et contribuer, par ses interventions, à rendre les plans d’eau sécuritaires malgré la hausse marquée de l’achalandage.

Le bilan en chiffres


Plus de 11 500 interceptions nautiques effectuées, 1 000 constats d’infractions signifiés, plus de 4 300 avis de non-conformités signifiés et malheureusement trois collisions mortelles impliquant une embarcation nautique.

Cette année, des agents évaluateurs en reconnaissance drogue (AERD) se sont joint aux diverses équipes nautiques de la Sûreté du Québec afin d’intensifier les interventions en matière de détection de la capacité de conduire affaiblie d’une embarcation nautique. Une hausse importante du nombre d’interventions en matière de capacités affaiblies a été réalisée cette saison.


Au total, 91 personnes ont fourni un échantillon d’haleine pour l’appareil de détection approuvé ou ont réalisé les épreuves de coordination des mouvements comparativement à 49 en 2020. Et pas moins de 40 personnes ont été arrêtées pour la capacité de conduire affaiblie comparativement à 15 en 2020.


Rappelons que les plaisanciers sont invités à prévoir dès maintenant les besoins de la prochaine saison en matière de sorties nautiques. S’assurer d’avoir l’équipement obligatoire à bord de l’embarcation, vérifier l’état de l’embarcation et en faire l’entretien nécessaire, de même que de s’assurer que tous les documents reliés à l’embarcation soient conformes.