La candidate solidaire est convaincue du besoin d’une Révolution Transport dans Rivière-du-Loup – Témiscouata

Myriam Lapointe-Gagnon en compagnie du co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois. (Photo de courtoisie)

Myriam Lapointe-Gagnon se dit fière du plan Révolution Transport de son parti. Que ce soit dans l’objectif de réduire notre impact environnemental ou pour nourrir la vitalité économique de Rivière-du-Loup – Témiscouata (et Les Basques), elle affirme que le grand projet de transport en commun de Québec Solidaire est une solution réaliste et concrète pour les besoins de notre circonscription et de notre province.

Québec solidaire propose un plan structurant qui permet d’utiliser notre ressource hydro électrique afin de mettre sur pied un grand projet de transport en commun comprenant Québec Rail (4000 km de route), puis Québec Bus (1140 km de voies ferrées) desservant 5 grandes lignes sur tout le Québec. Le but est d’offrir plus d’options de déplacement pour les gens, lier et désenclaver les régions, permettre aux personnes qui ont moins de moyens financiers ou simplement qui souhaitent délaisser la voiture de pouvoir se déplacer librement, à moindre coût.

La candidate solidaire dans Rivière-du-Loup – Témiscouata tient à préciser l’importance que le parti accorde à la consultation des citoyennes et citoyens ainsi que des experts pour la réalisation de ce projet novateur. En effet, un gouvernement solidaire tient mordicus à travailler en partenariat avec les MRC et les villes pour définir et mettre en place ce réseau qui souhaite répondre aux besoins réels des gens. 

Myriam Lapointe-Gagnon considère que le projet Révolution Transport serait un allié inestimable pour l’économie de la région. Une circulation sur le territoire facilitée est un aspect non négligeable pour beaucoup de nouveaux arrivants, en plus du cadre touristique qui serait considérablement amélioré.