Internet et cellulaire – Maxime Blanchette-Joncas se lance aux trousses du nouveau ministre

Maxime Blanchette-Joncas Période des questions Credit photo: Bernard Thibodeau,

Au lendemain du remaniement ministériel à Ottawa, le député de Rimouski- Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, n’a pas perdu une seconde pour interpeller le nouveau ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie à propos de l’accessibilité à Internet haute vitesse et la couverture lamentable du réseau actuel de téléphonie cellulaire dans le Haut-Pays. François-Philippe Champagne a hérité de ce portefeuille et pour le député Blanchette-Joncas, cela pourrait s’avérer un atout pour l’avancement de ces deux dossiers technologiques qu’il mène de front depuis son élection en 2019.

« Dès le début de mon mandat, j’ai multiplié les démarches pour accélérer le branchement à Internet haute vitesse dans notre circonscription. En juillet dernier, le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, est venu constater la sombre réalité reliée aux problèmes technologiques en rencontrant les élus locaux ainsi que des représentants d’organismes et d’entreprises. Près de 45 % des Témiscouatains n’y ont pas accès et le Bas-Saint-Laurent demeure la région la moins bien branchée au Québec! Il y a une meilleure connexion dans certains pays du Tiers-Monde! C’est inacceptable! », lance d’entrée de jeu le député du Bloc Québécois.

Il a notamment insisté auprès du ministre Champagne pour obtenir un entretien de vive voix avec lui le plus rapidement possible en raison de l’urgence de la situation. « L’ancien ministre Navdeep Bains, un député de Toronto, ne semblait rien comprendre à l’immensité de notre région. Le ministre Champagne représente une circonscription comme la mienne. Je m’attends donc à ce qu’il saisisse mieux que son collègue la réalité rurale et notre retard technologique », souhaite Maxime Blanchette-Joncas.

Pour le député bloquiste, le contexte sanitaire lié à la pandémie a remis à l’avant-plan la nécessité de brancher tous les foyers à Internet haute vitesse et d’étendre à tout le territoire la couverture en téléphonie cellulaire.