Formation d’une bulle pour les provinces de l’Atlantique dès le 3 juillet

À compter du vendredi 3 juillet, les résidents des provinces de l’Atlantique pourront voyager dans les quatre provinces sans devoir s’auto-isoler. Le Conseil des premiers ministres de l’Atlantique en a fait l’annonce cette semaine.

À compter du 3 juillet, les gens du Nouveau-Brunswick pourront traverser les frontières interprovinciales pour se rendre dans les autres provinces de l’Atlantique sans devoir s’auto-isoler, à la condition de :

  • ne pas avoir voyagé à l’extérieur des provinces de l’Atlantique pour quelque raison que ce soit, y compris pour le travail ou des raisons personnelles, au cours des 14 jours précédents (les gens du Nouveau-Brunswick qui ont travaillé dans une autre province ou territoire canadien n’ont plus besoin de s’auto-isoler à leur retour au Nouveau-Brunswick);
  • de ne pas avoir été avisé de s’auto-isoler;
  • ne pas être en attente du résultat d’un test de dépistage de la COVID-19; et
  • ne pas présenter au moins deux des symptômes de la COVID-19.

Les résidents du Canada atlantique pourront se rendre au Nouveau-Brunswick et en repartir sans devoir s’auto-isoler, mais on leur demandera de fournir une preuve de leur province de résidence. Les visiteurs des autres provinces et territoires canadiens devront s’auto-isoler pendant 14 jours dès leur arrivée, et ils pourront ensuite voyager à l’intérieur des Provinces maritimes.

Et pour le moment, toujours pas de bulle de prévue entre le Témiscouata et le Nouveau-Brunswick, même si les pressions sont de plus en plus fortes sur le gouvernement conservateur de Blaine Higgs.