Fin du Publisac | Maxime Blanchette-Joncas demande à Ottawa d’intervenir

Maxime Blanchette-Joncas se lève en Chambre durant la période des questions. Credit photo: Bernard Thibodeau

La distribution du Publisac prendra fin partout au Québec au cours des prochaines semaines et le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, réitère au gouvernement fédéral l’urgence de prendre action afin d’assurer la continuité de la distribution des hebdos locaux et régionaux à la grandeur du territoire québécois.


« Encore une fois, le Bloc Québécois appelle le gouvernement à faire pression auprès de Postes Canada afin qu’il prenne le relais de la distribution des journaux locaux et régionaux à un tarif préférentiel, en tout respect des conditions de travail des factrices et facteurs. Il faut qu’Ottawa s’engage davantage pour que nos hebdos continuent à se rendre jusqu’à leurs lecteurs », avise Maxime Blanchette-Joncas.

Le Bloc Québécois affirme que tant et aussi longtemps que tous les médias n’auront pu effectuer une transition efficace vers le numérique, et tant que les Québécoises et les Québécois de toutes les régions en auront besoin, les hebdos et journaux locaux doivent pouvoir être distribués à toutes les adresses. 

Annoncée en novembre, la fin de la distribution du Publisac s’échelonnera entre février et mai prochain.

« Nous nous joignons à l’Assemblée nationale du Québec qui est unanime, pour interpeller directement le ministre Jean-Yves Duclos afin qu’il mette terme rapidement à cette situation intenable pour nos journaux et hebdos locaux. Ça fait près de deux ans que le Bloc réclame des actions de la part du gouvernement : plus que jamais, il y a urgence qu’il prête main-forte à nos médias », conclut le député Blanchette-Joncas.