Félix Rioux du PQ place la famille et l’éducation au cœur de ses priorités

Denis Blais en compagnie du candidat péquiste, Félix Rioux. (Photo de courtoisie)

La troisième semaine de la campagne s’amorce déjà et le candidat du Parti Québécois dans Rivière-du-Loup-Témiscouata Félix Rioux est très actif sur le terrain depuis le début de cette course vers le scrutin du 3 octobre prochain. M. Rioux est entre autres allé à la rencontre des différentes maisons de la famille de la circonscription. Également, il a rendu visite au maire de Témiscouata-sur-le-Lac et directeur général du CPE les Calinours, Denis Blais.

M. Rioux souligne que ces rencontres ont été enrichissantes pour lui qui souhaite que la circonscription devienne une région idéale pour grandir. D’ailleurs, Félix Rioux persiste et signe, il veut élargir l’accès aux programmes pédagogiques particuliers notamment en assurant la gratuité de ceux-ci. Ces programmes d’enrichissement sont offerts par projet ou en fonction des intérêts et des aptitudes des élèves, tels que le sport, la musique et les sciences entre autres.

« Ayant moi-même participé à un programme sport-études lors de ma scolarité, je peux témoigner des bienfaits que ce cheminement particulier m’a apporté dans l’ensemble de mon parcours scolaire. Les étudiants bénéficieraient d’avoir l’option de s’inscrire sans frais à un programme pédagogique stimulant qui répond à leurs intérêts, ce qui aura un impact positif sur leur motivation à poursuivre leurs études et à s’y investir pleinement. Faciliter l’accès à ces programmes permettra de soutenir la persévérance scolaire et de limiter le décrochage et la délinquance chez les jeunes » a soutenu Félix Rioux.

Félix Rioux avec une mascotte chaleureuse (Photo de courtoisie)

Pour ce qui est de la petite enfance, le candidat péquiste soutient que son parti souhaite mettre sur pied un réseau «100 % CPE », où toutes les nouvelles places créées le seront en CPE, et toutes les places en garderie privée feront l’objet d’un vaste chantier de conversion afin de devenir des places en CPE. Il est à noter que le Parti Québécois souhaite conserver les places en milieu familial. M. Rioux soutient que les conditions salariales et de travail étant le plus souvent meilleures en CPE, donc cette proposition aura aussi un effet positif sur l’attraction et la rétention des éducatrices. Également, à la suite de sa rencontre avec les différentes maisons de la famille du territoire qui prodiguent une offre de service complémentaire à l’offre publique, le candidat remet en question le financement par mission que reçoit ces organismes communautaires.

Félix Rioux affirme qu’un gouvernement du Parti Québécois garantira un financement stable, pluriannuel et récurrent pour les organismes communautaires qui prodiguent des services à la population, comme les maisons de la famille, une offre de service est essentielle pour la région.