Essence l La marge des détaillants d’essence est en hausse au Bas-Saint-Laurent

Photo: CAA-Québec

Le Bas-Saint-Laurent demeure l’une des régions du Québec où les marges des détaillants d’essence sont les plus élevées. Une forte augmentation s’observe depuis la pandémie, la marge a atteint une moyenne de 15.5 cents par litre d’essence sur la dernière année. 

Guerre en Ukraine, pandémie…le prix élevé à la pompe a longtemps été justifié par la situation géopolitique et sanitaire mondiale. Le prix du baril de pétrole a depuis chuté ce qui ne se ressent pas autant à la caisse car les marges des détaillants continuent de grossir. 

Au Bas-Saint-Laurent, la marge au détail est en moyenne de 15.5 ¢ par litre sur les 52 dernières semaines. Cela place la région en deuxième position des territoires où les marges sont les plus élevées juste derrière la Gaspésie à 15.9 ¢.  

La marge au détail est calculée par CAA-Québec à partir des données de Oil Price Information Service (OPIS) et comprend les taxes à la consommation. L’écart actuel de marge entre les régions et Montréal (09,7 ¢) est difficilement  explicable du fait que la métropole impose des taxes sur le transport collectif.

CAA-Québec indique que la différence de marge entre les métropoles et les régions peut s’expliquer par l’éloignement, les coûts d’exploitation plus élevés et un achalandage moins important. 

Malgré tout, les marges étaient il y a un an en moyenne de 10 cents par litre dans la région. Une augmentation de plus de 60% bien au-dessus de ce que peut justifier l’inflation.