Encore plus de 2 heures d’attente dimanche pour passer au barrage du Nouveau-Brunswick

(Photo fr.wikipedia.org)

Il n’y a vraiment rien de plaisant à se rendre au Nouveau-Brunswick pour les touristes qui doivent emprunter la transcanadienne ou même ceux qui s’y rendent par obligation. Le barrage à la frontière de l’autre côté de Dégelis à Edmundston, quartier St-Jacques, est régulièrement débordé par l’achalandage. Les automobilistes devaient attendre jusqu’à 2 heures trente dimanche pour seulement accéder au barrage.

La question que plusieurs personnes posent maintenant, si le gouvernement du Nouveau-Brunswick n’a pas les moyens ou un personnel suffisant pour tenir un tel barrage en étant le moindrement efficace, pourquoi poursuivre dans cette voie? Ou bien on ouvre les valves, ou bien on ferme de façon plus stricte la frontière, mais on ne peut pas prendre autant de citoyens canadiens en otage.

Et on est même pas encore dans la grosse période des vacances. Le pire est à venir si on apporte pas rapidement des corrections majeures aux barrages du Nouveau-Brunswick.

À cet endroit vous avez environ une heure d’attente.