Économie bleue | Une semaine d’innovation à Rimouski

De gauche à droite : Marina Soubirou (directrice générale de Technopole maritime du Québec), Martin Beaulieu (président-directeur général de la Zone Bleue/Novarium) Gwenaëlle Chaillou (directrice générale du Réseau Québec Maritime), Jesse Vincent-Herscovici (président-directeur général d’Axelys) et Simon Savard (analyste au Port de Montréal) Photo: Laurie Cardinal - Gracieuseté de Technopole maritime du Québec

La ville de Rimouski a récemment été le théâtre d’une semaine dédiée à l’innovation dans le domaine de l’économie bleue. Du 13 au 19 novembre, Technopole maritime du Québec a orchestré deux événements majeurs qui ont mis en lumière les avancées et les défis rencontrés par cette industrie en constante évolution.

L’économie bleue met l’accent sur le développement durable des activités économiques liées aux océans et aux zones côtières. Le secteur économique englobe un large éventail d’industries et d’activités liées à l’océan, allant de la pêche et de l’aquaculture à la navigation, en passant par le tourisme côtier, les énergies marines renouvelables, la biotechnologie marine et la conservation marine.

Futurocéan 2023 

Les 15 et 16 novembre ont été marqués par la première édition du forum d’innovation Futurocéan. Réunissant près de 90 organisations et plus de 180 participants du Québec, du Canada et de l’international, cet événement a été le lieu d’échanges intensifs entre entreprises, centres de recherche, établissements d’enseignement et organisations sectorielles œuvrant dans le secteur de l’économie bleue.

Les discussions ont porté sur divers sujets cruciaux tels que le financement de l’innovation, les énergies marines renouvelables, les applications durables des algues, et l’intelligence artificielle appliquée aux domaines maritimes. Futurocéan a mis en lumière la vitalité de l’économie bleue au Québec, présentant des solutions novatrices aux défis mondiaux. Simon Savard, analyste au Port de Montréal, souligne ainsi que Futurocéan a permis aux acteurs québécois de se réunir « afin de réfléchir à des avenues durables pour le corridor Saint-Laurent et les océans, à des fins de préservation de l’eau et de ses écosystèmes marins ».

Au-delà des déclarations de principes en faveur de la durabilité, Futurocéan a identifié les éléments clés nécessaires pour catalyser le développement des filières québécoises dans l’économie bleue. Un appel a été lancé pour des programmes financiers et des politiques pérennes dédiés à l’innovation, ainsi qu’une posture agile d’innovation de la part des pouvoirs publics.

Technopole maritime du Québec a salué l’engagement des acteurs gouvernementaux lors de cette première édition. Des personnalités telles que le Professeur Vêlayoudom Marimoutou, Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien, et des représentants du gouvernement québécois ont participé à des échanges fructueux avec les participants.

Océan Hackathon 2023 : place à la relève

Du 17 au 19 novembre, la relève de l’économie bleue a pris le devant de la scène lors de la seule manche nord-américaine du Océan Hackathon 2023. Organisé par Technopole maritime du Québec, le Projet startup des Océans, et Novarium au campus innovation Novarium, l’événement a permis à dix-huit participants de développer des solutions innovantes pour la préservation des océans.

Après une initiation à la communication orale offerte par l’École des Entrepreneurs du Bas-Saint-Laurent, les participants ont travaillé sans relâche pendant 48 heures sur quatre défis présentés par des organismes tels que Merinov, le CIDCO, Innovation Maritime et le Port de Québec.

L’équipe victorieuse, composée de Gwenn Duval, Léandre Gagnon-Lewis, et Valentin Lucet, a élaboré un outil de visualisation du danger causé par les engins de pêches fantômes pour les mammifères marins dans le golfe et l’estuaire du Saint-Laurent. Cette équipe représentera le Québec et l’Amérique du Nord lors de la finale mondiale du Océan Hackathon à Brest le 19 décembre prochain.

De gauche à droite : Pierre-Luc Leclerc, Léandre Gagnon-Lewis, Valentin Lucet, Gwenn Duval et Dominic Gauthier

Technopole maritime du Québec a exprimé ses félicitations à tous les participants et a remercié les partenaires, notamment le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec ainsi que le Projet Startup des Océans, pour leur soutien financier permettant la participation de l’équipe gagnante à la finale mondiale en France.

L’économie bleue, qui contribue actuellement à plus de 1500 milliards de dollars au PIB mondial, est en constante croissance, avec une projection à 3000 milliards de dollars annuels en 2030.