DuBreton signe avec ses employés d’usine et de maintenance

Entérinée en novembre, la nouvelle convention collective des employés d’usine et maintenance des Viandes duBreton est maintenant signée. Autant la direction que les travailleurs se réjouissent de cette signature qui prévoit divers ajustements graduels sur les quatre prochaines années.

L’entente comprend une augmentation moyenne des salaires de près de 20 % dès la première année, pour un total de 29,5 % sur quatre ans. Le taux horaire à l’embauche de 19 $, pourra atteindre 24 $ pour les journaliers et jusqu’à 31 $ pour les salariés de la maintenance.

Des mesures de rétention et de reconnaissance de l’ancienneté prévoient un boni pouvant atteindre 2000 $ par année dès la première année et six semaines de vacances après 25 ans de services.

La création d’un nouveau quart de travail de 40 heures en après-midi/soirée sur quatre jours est aussi prévue. « Considérant le marché, cette entente positionne duBreton comme un employeur de choix dans le marché de la transformation alimentaire, tant à l’échelle québécoise que canadienne », commente Claude Rinfret, directeur des ressources humaines et développement organisationnel chez duBreton.

L’entreprise doit encore s’entendre avec ses 21 employés à l’expédition. La partie patronale se dit confiante d’en arriver à une entente satisfaisante très prochainement.