Des étudiants de La Pocatière font du cinéma

Les 24 élèves de 6e année de la classe d’Yvan Lévesque de l’École Sacré-Cœur de La Pocatière ont vécu toute une expérience. Sous l’initiative de leur professeur, ils participent depuis 10 mois à la production du film « Le parc En-ciel ».

« J’ai proposé ce projet à mes élèves au début de l’année scolaire. Personne n’avait d’expérience en théâtre ni en art dramatique », explique l’enseignant, qui a co-écrit le scénario l’été dernier. « À l’origine, ce devait être une pièce de théâtre, mais avec l’incertitude liée à la COVID, je l’ai adaptée pour le cinéma ».

L’action se déroule dans le parc « En-Ciel» qui devient le théâtre des intrigues : Une adolescente qui veut se faire accepter par ses pairs et qui décide de changer sa personnalité, de jeunes intellos qui font une expérience pensant pouvoir changer le monde, deux bandits qui cachent leur butin, mais leur scénario ne se passe pas comme prévu, des vedettes hollywoodiennes qui sont de passage, etc.

« Tous ces personnages verront leur vie être liée au cours d’une journée dramatique, mais remplie d’humour bien sûr », raconte l’enseignant fébrile.

Long apprentissage

Lire souvent le manuscrit, apprendre les répliques, travailler les sentiments, l’intonation, la gestuelle, les mimiques et le positionnement font partie des apprentissages auxquels les étudiants ont du s’astreindre.

Comme dans la vraie vie, il fallait respecter un budget plutôt limité. Aussi, le temps de tournage a été réduit à une seule journée, stress supplémentaire pour les jeunes qui devaient être plus que prêts, eux qui n’avaient pu s’exercer sur place qu’à deux reprises.

« C’est l’équipe de la télévision communautaire de Kamouraska (TVCK) qui a réalisé les captations. Des séquences au drone ont aussi été captées par [email protected] de La Pocatière. L’entreprise Montmigny a aussi collaboré, de même que la Sûreté du Québec ! »

« Le pic d’émotion arrive. L’effervescence est à son maximum à quelques jours de la première. Mais auparavant, les jeunes doivent revenir sur Terre, le temps des évaluations du ministère de l’Éducation »,conclut celui qui se dévoue sans compter les heures à la profession d’enseignant depuis 27 ans.

Les billets, seule source de revenus, sont en vente via les élèves et leurs parents au coût de 5$. Il y en aura aussi en vente à l’entrée lors des représentations qui auront lieu le lundi 13 juin à 19 h (grande première) et le jeudi 16 juin 18 h au Cinéma Le Scénario de La Pocatière.