D’église en école de cirque !

Fort de son succès, le Cirque de la Pointe-Sèche de Saint-Germain-de-Kamouraska s’investit et demande l’aide de la population pour développer une école de cirque dans l’église du village qui serait transformée pour l’occasion.

« Cette école de cirque, c’est la suite logique du Cirque de la Pointe-Sèche, avec l’ajout d’une offre complémentaire à cette identité qui prend de plus en plus de place au cœur du village. L’engouement et l’intérêt sont là, pourquoi nous arrêter dans notre élan? », expliquent les responsables.

Dans la région, deux écoles primaires offrent des formations spécifiques en cirque, mais l’offre est inexistante pour la suite d’un parcours à des niveaux supérieurs. Le projet vise autant les artistes professionnels qui souhaitent venir s’inspirer et créer en région, que les adultes et enfants d’ici qui veulent explorer et se perfectionner dans les arts du cirque. « Et il y avait l’église, là, qui n’attendait que ça : être habitée ».

Photo: Capture d’écran, Cirque de la Pointe-Sèche
Elyme Gilbert du Cirque de la Pointe-Sèche à l’intérieur de
l’église de Saint-Germain-de-Kamouraska

« Notre projet vise aussi à faire de Saint-Germain un village du Kamouraska auquel on peut associer une discipline artistique majoritairement accessible dans les grands centres », ajoute-t-on.

L’école de cirque offrira des ateliers d’initiation, une offre pour les sorties scolaires et les camps d’été, tout en rendant disponibles les lieux pour des résidences de création. Les artisans sont optimistes puisqu’ils désirent accueillir les premières cohortes à l’automne.

Une campagne de financement lancée sur Laruche Québec a déjà permis d’amasser 32 590 $ sur les 55 000 $ souhaités. Les contributions serviront à faire l’acquisition de matériel de cirque neuf pour les différentes disciplines: acrobatie, équilibrisme, jonglerie, art clownesque et voltige. Les intéressés peuvent contribuer en cliquant ici.