De chaudes luttes aux municipales dans le Bas-Saint-Laurent

© Bonjour Québec

L’électorat du Bas-Saint-Laurent aura de quoi se mettre sous la dent ce weekend lors des élections municipales qui se tiennent sur tout le territoire du Québec.

Si près de la moitié des postes de maires, préfets et conseiller-conseillère ont été adjugés par acclamation, donc sans opposition, de chaudes luttes demeurent sur tout le territoire du Bas-Saint-Laurent. Nous surveillerons pour vous ce weekend quelques-unes d’entre elles.

Rivière-du-Loup
À Rivière-du-Loup, tout le monde a depuis longtemps été élu par acclamation, même le maire Mario Bastille. Mais quatre candidats dans deux districts s’affrontent pour le poste de conseiller. Nous surveillerons en particulier les verdicts qui seront livrés par l’électorat dans Rivière-du-Loup où les conseillers André Beaulieu (conseiller sortant) et Alexandre Fortin Pelletier sont seuls dans le district de La Plaine à attendre la décision des Louperivois. Et dans le district de Fraserville, deux nouveaux venus Chantal Amstad et Christian Duchesne.

@ Patric Nadeau, vue de Rivière-du-Loup

La vie municipale en pleine forme à Rimouski
Les municipales ravivent les passions à Rimouski où on peut s’attendre à beaucoup d’action ce dimanche. Deux candidats à la mairie se disputent le siège du plus haut magistrat de la ville dont Guy Caron. L’ex-député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques qui se mesure à l’ex-conseillère Virginie Proulx qui cherche à monter d’une marche. Ils seront donc deux, le candidat à la mairie Pierre Lapointe, s’étant désisté.

Ville de Rimouski (Photo: Mathieu Dupuis)

Sur les 11 postes de conseiller-conseillère, seuls deux ont été pourvus par acclamation. Dans le district 8 — Terrasse-Arthur-Buies, Réjean Savard a été élu sans opposition, tout comme Dave Dumas (sortant de ce poste) dans le district 10 — Sainte-Blandine et Mont-Lebel.

Les autres sont chaudement disputés. Ils seront nombreux dimanche à se bousculer au portillon et à affiche leurs derniers sourires pour les électeurs. Le conseiller sortant du district 1 Sébastien Bolduc tentera de garder sa place au chaud contre Louis Deschênes et Éric Morneau et Rodrigue Joncas (sortant de ce poste) fera le même exercice face à Nelly Marmen. Le D3 est chaudement disputé. Quatre candidats-tes s’y affrontent : Raynald Caissy, Philippe Cousineau Morin, Roselle Saint-Laurent et Colette Schoonbroodt. Ils sont aussi qautre, dans le D4 : Rachel Germain-Paquette, Andy Guay, Hugues Langlois et Cécilia Michaud (sortante de ce poste) sont en lice. Dans le district 5, Sylvie Brisson, Julie Carré, et le conseiller sortant Jacques Lévesque s’affrontent. Dans le D6, Guillaume Cavanagh espère déloger Grégory Thorez, et dans le D7 Raphaël Arsenault et Chantale Marin essaient aussi d’évincer le conseiller sortant Jocelyn Pelletier. La candidate Mélanie Bernier affronte le conseiller sortant Simon St-Pierre dans le D9 et enfin, Mélanie Beaulieu et Julie Gauthier se croisent les doigts dans le district 11.

Trois-Pistoles
On s’implique à Trois-Pistoles où six des sept postes en jeu restent à pourvoir dont celui de la mairie. Philippe Guilbert, 27 ans affronte Yves Lauzier de deux fois son aîné pour le poste du premier magistrat de la ville. Le développement économique étant au cœur des enjeux dans cette municipalité. Le maire actuel, Jean-Pierre Rioux et qui occupe le poste depuis près de 20 ans a décidé de ne pas se représenter.

© Municipalité de Trois-Pistoles

Aux postes de conseillers, Johanne Beaulieu et Michel Lauzier s’affrontent dans le Quartier 1 — Est, Thomas Morin et Yannick Ouellet dans le Quartier 2 — Est. Il y a une lutte à trois dans le Quartier 4 — Ouest entre Steve Coté, Mario Bérubé et Gabrielle Ayotte Garneau. Le Quartier 5 — Nord-Est aussi très convoité : les candidats Paul Dumas, Hélène Russel et Mauricie Vaney (sortant d’un autre poste) s’y affrontent. Et finalement Claudia Lagacé et Lorraine Michaud tentent le coup dans le Quartier 6 — Nord.

La Pocatière
Du côté de La Pocatière tous les postes ont déjà été pourvus. Il ne reste que le Siège #4 à pouvoir. Le conseiller sortant Mario Guignard attend Luc Pelletier.

Kamouraska
Kamouraska, plusieurs postes de conseiller sont à pourvoir. Robert Lavoie (sortant de ce poste) et Martine Mounier se disputent le Poste 1, Paul-André Michaud et Jacques Sirois le Poste 4 et Andrew Caddell et Denis Robillard (sortant de ce poste) le Poste 6. La mairie n’est pas en reste : Anik Corminboeuf et Viviane Métivier (sortante d’un autre poste de conseillère) s’affrontent pour obtenir le siège.

Les Pointes-aux-Iroquois-et-aux-Orignaux dans la région du Kamouraska, une des plus anciennes régions habitées du Québec. © Ministère de la Culture et des Communications.

Préfecture de la MRC de Kamouraska
Et les 17 municipalités de la MRC de Kamouraska n’ont toujours pas nommé leur nouveau préfet-préfète. Louis-Martin Hénault et Sylvain Roy tenteront de ravir le poste et de séduire l’électorat des 17 municipalités que la MRC regroupe, dont celles de Rivière-Ouelle, Saint-Pacôme, La Pocatière, Saint-Pascal, Saint-Bruno-de-Kamouraska et bien d’autres. Les électeurs pourront faire leur choix dans chacune des municipalités concernées.

Nous attendrons patiemment le dépouillement du vote. Il sera lancé dès de la fermeture des bureaux de vote, à 20 h, le 7 novembre 2021.