Bilan et remise de médailles, le député LeBel fait sa dernière sortie médiatique

Harold LeBel avec les 8 personnes honorées, mesdames Solange Morissette, Julie Bourque, Maude Charron ainsi que Marie-Josée Chassé, accompagnées de messieurs Jacques Pineau, Martin Roussel, Jean-Claude Leclerc et Roger Langevin. (Crédit photo Éric Truchon)

Le député de Rimouski à l’Assemblée nationale du Québec, Harold LeBel, tenait sa dernière sortie devant les médias locaux. Il a choisi de la faire en honorant 8 personnes de la circonscription en leur remettant une médaille de l’Assemblée nationale.

« Pour moi, ce moment était important. Je voulais honorer ces gens qui méritent cette attention. Maintenant, tout en étant disponible pour les citoyennes et citoyens, je vais laisser les caméras pour les candidates et candidats du rendez-vous électoral qui s’en vient », a souligné le député LeBel.

Les 8 personnes honorées sont mesdames Solange Morissette, Julie Bourque, Maude Charron ainsi que Marie-Josée Chassé, accompagnées de messieurs Jacques Pineau, Martin Roussel, Jean-Claude Leclerc et Roger Langevin.

Le député en a aussi profité pour partager un court bilan des dossiers en cours. Il a nommé le projet de réaménagement du port de Rimouski, la nouvelle école, la faculté de médecine, la création d’une Corporation de développement communautaire à Rimouski, la démarche de recherche-action « Bien vieillir chez soi », le plan de création de 455 places supplémentaires en service de garde, la décentralisation du programme de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal à l’Université du Québec à Rimouski, les développements de la Réserve Duchénier et du Canyon des Portes de l’Enfer (Terfa), les investissements au Vieux théâtre de Saint-Fabien et au Théâtre du Bic, le développant d’un pôle d’excellence axé sur le secteur maritime inscrit dans la démarche de création de zones d’innovation et les nombreux investissements dans l’amélioration de nos infrastructures.

Harold LeBel souligne que ce sont des réalisations ou des projets qui ont été menés en collaboration avec les deux derniers gouvernements. Il est fier d’avoir assuré cette collaboration avec les libéraux et les caquistes, et ce, dans le seul intérêt des gens d’ici. La preuve selon lui que l’époque d’être du « bon bord » est révolue, la démocratie a encore ces droits en 2022.

Le député souligne cependant qu’il y a encore du travail à faire, notamment en matière de services aux aîné(e)s, d’aménagement en lien avec la lutte contre les changements climatiques, de création de logements sociaux, de reconversion de plusieurs églises en milieu rural, de transport en commun et d’amélioration du réseau routier dans le Haut-Pays. Il insiste aussi sur des dossiers qui doivent absolument se concrétiser selon lui, comme le projet global de reconversion du couvent des Sœurs du Saint-Rosaire, la Coop Paradis et la rénovation complète de la Cathédrale.