Bernard Généreux très inquiet de la vaccination des camionneurs

Bernard Généreux parle en Chambre durant la Période des questions du 22 juin 2021 (Credit photo: Bernard Thibodeau).

Après les volte-face du gouvernement Trudeau concernant la vaccination obligatoire des camionneurs qui traversent la frontière canado-américaine, le député de la circonscription Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, se dit inquiet de la situation.

Depuis le 15 janvier, les camionneurs ne peuvent plus traverser la frontière canadienne s’ils ne sont pas vaccinés. Bernard Généreux craint la confusion au sein des routiers. Selon lui, il risque d’y avoir un certain cafouillage aux douanes en raison de l’ambiguïté du gouvernement Trudeau.

Généreux crie à l’injustice envers le gouvernement fédéral. « Depuis la réouverture de la frontière américaine aux touristes canadiens en novembre dernier, les États-Unis ont averti que l’exemption pour travailleurs essentiels non-vaccinés allait être supprimée en janvier, et les libéraux n’ont rien fait pour veiller à ce qu’il n’y ait pas de pénuries de transporteurs rendus à cette date, a déploré le député. Avec la période de quatre semaines qui doit s’appliquer entre l’administration des deux doses exigées, on va se retrouver avec un manque de camionneurs pour au moins un mois. », expliquait Généreux.

D’ci quelques semaines, il y aura possiblement un retard à prévoir aux douanes ainsi que des pertes de marchandise sur les denrées périssables, puisque 15% des camionneurs n’étaient pas vaccinés à la tombée du 15 janvier et que le gouvernement canadien n’a pas repoussé cette date pour donner le temps aux camionneurs d’aller se faire vacciner.

Généreux réclame que le gouvernement trouve des des alternatives comme l’usage de tests rapides, sans quoi l’approvisionnement de produit et de marchandise en provenance des États-Unis deviendra critique.