Amélie Dionne commente le récent congrès de la CAQ et quelques dossiers

La délégation de la région de Rivière-du-Loup-Témiscouata-Les Basques avec la députée, Amélie Dionne au congrès de la CAQ. Photo tirée de la page Facebook de la députée.

Lors d’une entrevue, Amélie Dionne, députée de Rivière-du-Loup – Témiscouata (incluant Les Basques) est revenu sur le congrès de la fin de semaine de la Coalition Avenir Québec (CAQ) à Sherbrooke. Sans surprise, elle se réjouit du résultat du vote de confiance du chef caquiste et premier ministre du Québec, François Legault, qui a obtenu l’appui de 98,61 % des militants.

Madame Dionne est en harmonie avec le chef qui vise un grand chantier énergétique et réduire la consommation d’électricité en favorisant une tarification plus faible en dehors des périodes de pointe.

Concernant la proposition des militants de la CAQ pour le soutien des microdistilleries lors du congrès et qui ne semble pas recevoir le soutien du ministre Girard, la députée rappelle qu’il y a eu 32 propositions et que le gouvernement ne ferme pas la porte définitivement, on verra dans la mesure du possible quelles propositions pourront cheminer positivement.

Par ailleurs, lors de notre entretien pour Montémiscouata.com, Mme. Dionne a aussi précisé qu’elle travaillait conjointement avec la MRC de Témiscouata et les ministères concernées pour obtenir de l’aide financières dans le dossier des stations de lavage pour combattre la propagation des espèces exotiques envahissantes dans les plans d’eau de la région.

Plus de détails dans l’entrevue que vous retrouvez ici avec Amélie Dionne.

Entrevue